Forum économique Togo-UE : plus de 400 investisseurs européens à Lomé

Plusieurs investisseurs européens se sont mobilisés depuis ce jeudi 13 juin 2019 à Lomé pour le 1er forum économique Togo – Union européenne.

Ils entendent par-là apporter un soutien de taille à l’économie togolaise au travers des multiples projets qui prônent le développement du pays.

Initié par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, ce forum s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective du Plan national de Développement lancé en début de mois de mars. Il se veut un cadre de renforcement de la coopération économique entre le Togo et l’Union européenne.

Vue partielle des personnalités, le chef de l’Etat au premier plan

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : ouverture d’un exercice militaire conjoint entre le Togo et l’Egypte

Pendant deux (2) jours, les investisseurs européens pourront mieux appréhender les opportunités d’investissements qu’offre le Togo en vue de nouer des partenariats avec le secteur privé pour la création de l’emploi.

Pour le chef de l’Etat, ce forum consiste en une ouverture pour la jeunesse togolaise. C’est aussi la meilleure traduction de la convergence de vues entre la Commission européenne et le gouvernement togolais, sur la nécessité de consolider les liens, en œuvrant ensemble à promouvoir davantage l’investissement et la création d’emplois, en vue de soutenir la croissance.

« A travers la mise en œuvre du plan national de développement (PND 2018-2022) nous visons une profonde transformation économique, pour accélérer la croissance et promouvoir un développement inclusif. Depuis quelques années, nous avons eu recours à l’investissement public pour répondre à nos objectifs de modernisation de l’économie, avec un accent sur la réhabilitation de nos infrastructures. Cela a produit, dans une mesure appréciable, l’effet escompté, en nous permettant de maintenir un taux de croissance stable. Désormais, avec le PND, nous voulons faire plus et mieux, en nous tournant vers le secteur privé dont les leviers restent, en définitive, plus efficaces pour soutenir le développement des secteurs porteurs », a confié le chef de l’Etat.

FETUE : Les grands points du message du Président Faure Gnassingbé ce jeudi 13 juin
Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé ce jeudi

« Cette action, concertée pour stimuler l’investissement privé, nous semble être la réponse la plus adéquate aux grands défis contemporains. En effet, par la création massive d’emplois décents, nous associerons la jeunesse à l’œuvre de développement, en lui accordant la place qui est la sienne au regard de son importance, de son dynamisme et de ses attentes. En offrant ainsi des perspectives d’épanouissement à nos jeunes, nous les préservons des périls où ils sont souvent entraînés par le désespoir et l’absence d’horizon. Nous devons de ce fait persévérer dans la recherche de solutions pour mettre fin au spectacle désolant des embarcations de migrants clandestins emportant au loin les cerveaux et les bras qui doivent construire nos pays et notre continent », a-t-il ajouté.

Lire aussi : FETUE : l’UE annonce la création de 10.000 emplois au Togo dans les prochaines années

M. Jyrki Katainen lors de son allocution

Pour Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne, en charge de l’emploi, de la croissance, des investissements et de la compétitivité, ce forum traduit la bonne volonté de son institution à accompagner le Togo dans la réalisation de ses projets.

« Je suis très heureux de participer à l’ouverture de cet événement inédit. Je suis ici pour dire que l’UE veut et peut soutenir chacun de vos projets de développement », a-t-il déclaré.

M. Jyrki Katainen a annoncé l’intention de l’Union européenne à créer 10.000 emplois au Togo dans les prochaines années.

Une résolution saluée par le chef du Gouvernement togolais, Dr Selom Klassou. « Nous envisageons de créer 500.000 emplois d’ici 2022. C’est à nous de pouvoir créer les conditions pour tirer profit des opportunités offertes par l’Union européenne en termes de création d’emplois », a-t-il expliqué.

« La balle est maintenant dans notre camp et il faut que nous puissions mettre les bouchés doubles pour attirer le maximum d’investisseurs », a ajouté le Premier ministre togolais.

Notons que des panels ont été organisés en marge des activités de ce premier jour.

L’un de ces panels a réuni d’éminentes personnalités dont Prof Carlos Lopes, le milliardaire nigérian Aliko Dangoté, M. Etienne Giros, délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) et Mario Pezzini, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, modérateur du panel. Ils ont discuté des voies et moyens d’investissement au Togo. Des pistes ont été explorées en vue de rendre ces actions effectives.

Les panélistes

Lire aussi : Le Ghana et la Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes de cacao ; voici les raisons évoquées

 « Il est clair que le Togo est dans la catégorie des réformateurs en Afrique. Il a plus le plus grand nombre de réformes à son actif dans un délai très court. Le pays a tout pour séduire les investisseurs », a salué M. Carlos Lopes au cours du panel qui traitait du « développement soutenu, inclusif, durable et équilibré du Togo ».

Il est à rappeler que des tables rondes, des séances de réseautage et des projets bancables seront présentés aux investisseurs en vue de bénéficier de financement.

Plus d'articles
Il loupe son braquage en sortant trop vite son arme