in

Forum Togo-UE: la ville de Cinkassé aura bientôt un port sec de 100 hectares

Une vue d'un port sec

Estimé à un coup de 50 millions de dollars, le partenariat entre le Togo et l’Union européenne annonce la construction prochaine d’un port sec de 100 hectares à Cinkassé, ville du nord du pays faisant la frontière avec le Burkina Faso.

Selon la première charpente du projet, l’ouvrage sera doté d’installations douanières pour les marchandises du Burkina Faso, du Ghana et du Niger, d’entrepôts pour la déconteneurisation et distribution de fret, ainsi que d’un guichet unique et de bureaux pour l’aménagement des procédures et organisations logistiques. Aussi est-il prévu la mise en place d’installations et d’équipements modernes pour le transfert de cargo entre camions.

En effet, le Togo veut d’ici 2040 tripler le fret de destination dans les pays de l’hinterland. Car beaucoup de marchandises de ces pays transitent vers le Togo. Ainsi, de 3,786 millions de tonnes, le gouvernement togolais s’est lancé comme défi ambitieux d’atteindre plus de 10 millions de tonnes en 2040.

Au gros maux et aux grandes ambitions, les grands moyens. Pour aller à terme de ce projet et atteindre les objectifs, les autorités togolaises prévoient de construire ce port sec sur une superficie de 100 hectares avec un coût de 50 millions de dollars. Ces infrastructures permettront de conteneuriser et de renforcer le corridor de transport entre le Port de Lomé et la ville de l’extrême-nord du Togo.

Ce projet selon le gouvernement togolais fera partie du portefeuille de projets structurants du PND qui sera l’objet d’attraction lors du 1er forum économique Togo-UE prévu pour les 13 et 14 juin 2019.



Obama, photo, Pete Souza

Une photo inédite de Barack Obama publiée par l’ex-photographe de la Maison Blanche

Mali, accord politique, Boubou Cissé

Mali/Révision constitutionnelle : IBK ne lâche pas !