Franc CFA : le message de Kako Nubukpo aux Présidents Ouattara et Macron ce mercredi 20 février

Le Togolais Kako Nubukpo ne rate plus d’occasions pour défendre ses positions sur la question du Franc CFA. Pour l’économiste, le Franc CFA est économiquement inefficace, socialement inéquitable, politiquement illégitime et historiquement indigne pour les 160 millions d’Africains francophones qui l’utilisent.

Invité ce mercredi sur la télévision France 24, l’universitaire togolais a adressé un message aux présidents ivoirien et français qui sont des pro-Franc CFA.

Franc CFA, Kako Nubukpo, Président, Ouattara, Macron, mardi 20 février« Le Franc CFA a déjà 75 ans et à cet âge on peut prendre une retraite méritée (…) M. Ouattara a l’âge du Franc CFA et je pense qu’ils devraient tous prendre leur retraite. Lui et le Franc CFA. »

« Le président Ouattara se trompe d’époque. La période où un chef d’Etat dans son palais, tout seul, demande à toute une population d’être silencieuse sur des questions quotidiennes, cette époque est révolue. Il faut que les chefs d’Etat comprennent que la jeunesse africaine veut participer à la construction de sa destinée. »

Lire aussi Togo/voici les grands points abordés lors du Conseil des ministres de ce mercredi 20 février 2019

Lire aussi : Santé : de nouveaux scanners annoncés pour les CHU et CHR au Togo

Au Français, il l’a invité à sortir de l’ambigüité. « Il faut que M. Macron et les dirigeants français sortent de leur ambigüité. Ils disent que le FCFA est une monnaie africaine, mais on sent énormément de nervosité dès qu’on parle du FCFA puisqu’il y a énormément des réactions de Paris. Il faut sortir de cette ambigüité pour co-construire le chemin de la prospérité africaine », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Togo/L’OTR a de nouveaux patrons

Il est à précisé que le Togolais a été désigné par ses pairs coordonnateur des états généraux sur la question du franc Cfa le week-end dernier. Son rôle est de proposer des alternatives à cette monnaie décriée comme un signe de servitude coloniale et d’appauvrissement des pays qui l’utilisent.

Similaires