Franc CFA : quand l’Afrique centrale songe à son tour à en sortir

L’Afrique centrale songe à son tour à sortir de la zone CFA. Le débat existait bien depuis longtemps avant l’annonce de la fin du franc CFA en Afrique de l’Ouest.

Togo : Faure Gnassingbé salue le dynamisme du notariat

Les Gabonais en particulier entendent sortir de cette monnaie en cours d’utilisation dans leur pays. Ils se sont exprimés sur la question au micro de nos confrères de RFI ce lundi 23 décembre 2019.

« Est-ce que cette révolution va arriver en Afrique centrale compte-tenu des relations paternalistes entre les différents régimes de l’Afrique centrale et Paris ? Cette zone est à la traîne parce qu’il y a des problèmes de mauvaise gouvernance et de corruption au sommet des États », se demande un citoyen.

« La dynamique entre les deux zones n’est pas du tout la même, explique Pierre Jacquemot, ancien ambassadeur de France au Kenya, au Ghana et en RDC. Au niveau de la Cémac, on en parle mais chacun des pays est un peu occupé par ses problèmes intérieurs : le Cameroun avec la région anglophone, le Congo avec sa dette, la Guinée équatoriale avec l’avenir de ses réserves pétrolières, la Centrafrique avec les problèmes de sécurité, le Tchad – qui est un peu écartelé, il fait partie de l’Afrique centrale mais il a aussi des relations avec les pays de l’Afrique de l’Ouest – a lui aussi des problèmes de sécurité. Ces pays ne sont pas dans cette logique régionale parce que pas suffisamment sûrs d’eux-mêmes et pas suffisamment solides. »

Firefox et Chrome suppriment les applications Avast et AVG de leur webstore

L’annonce de la fin du Franc CFA n’a pas tari de réaction ce week-end.




Plus d'articles
Togo / UL : une bande d’arnaqueurs mise hors d’état de nuire par la police universitaire