France / Attentat à Nice : l’émouvant discours de Jean Castex face aux députés

Après le choc suscité par la dernière allocution d’Emmanuel Macron, l’heure est à la terreur et au deuil pour les Français. Dans la matinée du jeudi 29 octobre, aux alentours de 9 heures, la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption à Nice a été frappée par une attaque au couteau.

Face à l’Assemblée nationale et aux caméras de BFMTV, Jean Castex a prononcé un poignant discours suite à ce nouvel attentat, désormais entre les mains du parquet antiterroriste. “Trois de nos compatriotes ont été assassinés à l’arme blanche dans des circonstances abjectes”, a d’abord rappelé le Premier ministre. “En ce moment tragique, nos premières pensées vont à leurs familles, à leurs proches, aux paroissiens de Nice mais aussi, plus largement, à toute la communauté catholique qui a été frappée en plein cœur (…) la Nation partage leur douleur et leur immense émotion.” 

Jean Castex a ensuite dénoncé une attaque “aussi lâche que barbare” en saluant “l’intervention immédiate” des forces de sécurité intérieure sous les applaudissements des députés, ces derniers se levant de leurs sièges dans un élan de solidarité pour applaudir les polices nationale et municipale, mais aussi le RAID. “Je salue leur courage exemplaire, leur sang-froid”, a souligné le locataire de Matignon. 

Une cellule de crise a été ouverte à l’Hôtel de Beauvau tandis que l’assaillant, grièvement blessé par les forces de l’ordre sur les lieux du drame, a été transporté à l’hôpital.Jean Castex l’assure : “la réponse du gouvernement sera ferme, implacable et immédiate.” Le plan Vigipirate au niveau “urgence attentat” a également été étendu sur l’ensemble du territoire français et un nouveau Conseil de défense aura lieu au matin de ce vendredi 30 octobre.