France / Attentat à Nice : un mineur de 17 ans placé en garde à vue

Un jeune homme, âgé de 17 ans, a été placé ce mercredi 04 novembre en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attentat survenu à la basilique de Nice, a-t-on appris de source judiciaire.

En effet, il est soupçonné d’avoir été en contact par messagerie avec l’assaillant tunisien, Brahim Aouissaoui. 4 autres suspects ont été arrêtés le mardi 03 novembre, dont un Tunisien de 29 ans interpellé samedi et relâché dans la journée sans poursuite à ce stade.

Par ailleurs, l’état de Brahim Aouissaoui, grièvement blessé par balles le jeudi 29 octobre, alors qu’il menaçait les policiers dans l’église après l’attaque, s’est dégradé.

L’enquête a pu déterminer que l’assaillant, qui avait quitté en mi-septembre la ville de Sfax où il vivait avec sa famille, est arrivé à Nice 2 jours avant l’attaque. Tôt le matin des faits, il s’est rendu dans une salle de prière située à quelques centaines de mètres derrière la gare centrale de Nice. Il s’est ensuite dirigé vers la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption, où il a égorgé une femme de 60 ans, Nadine Devillers, le sacristain et Vincent Loquès âgé de 55 ans. Une mère de famille brésilienne de 44 ans, Simone Barreto Silva, qu’il a poignardée à plusieurs reprises dans l’édifice, est décédée peu après dans un restaurant à proximité, où elle s’était réfugiée.

Cinq autres personnes, interpellées dans les trois jours suivant les faits, ont été relâchées.

Plus d'articles
CIMTOGO recrute (27 octobre)