in ,

France / Covid-19 : testé positif, Alexandre Benalla en hospitalisation

Les sapeurs-pompiers de Paris sont intervenus au domicile d’Alexandre Benalla ce mardi 22 septembre 2020. L’ex-proche collaborateur d’Emmanuel Macron a été hospitalisé vers 21 heures à l’hôpital Cochin en urgence relative, selon des sources concordantes. L’ancien garde du corps du chef de l’État aurait été diagnostiqué positif au Covid-19.

 

 

 

Épinglé, le 1er mai 2018, pour des faits de violence envers des manifestants, en marge d’une manifestation contre le régime de retraite, l’ex-chargé de la sécurité du président Emmanuel Macron s’est fait plus discret ces derniers mois. Il faut dire qu’Alexandre Benalla est visé dans pas moins de six enquêtes judiciaires. Le 4 septembre, le parquet de Paris a demandé son renvoi devant le tribunal correctionnel pour « faux » et « usage de faux » et « obtention indue d’un document administratif » dans l’affaire des passeports diplomatiques.

 

Limogé deux mois après le début du scandale, Alexandre Benalla est poursuivi dans ce volet du dossier pour avoir obtenu et utilisé, après son départ de l’Élysée, deux passeports diplomatiques pour voyager en Afrique et en Israël, où il entamait sa reconversion en consultant international en sécurité.

Présidentielle américaine : pourquoi Kanye West ne pourra pas se présenter dans tous les États

L’instruction toujours en cours
Il détenait en outre un passeport de service, obtenu selon l’accusation en produisant frauduleusement une lettre à en-tête du chef de cabinet de l’Élysée, François-Xavier Lauch, mais « dactylographiée » et non signée. Les juges d’instruction doivent désormais décider de le renvoyer ou non. Alexandre Benalla conteste, lui, fermement avoir réalisé des faux.

 

 

Au cours de l’enquête, trois proches collaborateurs d’Emmanuel Macron, dont le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler et son chef de cabinet d’alors, François-Xavier Lauch, avaient été entendus en avril 2019 par les juges d’instruction. L’ex-garde du corps est aussi mis en examen avec son ami Vincent Crase dans l’affaire des violences contre des manifestants le 1er mai 2018, le dossier initial qui a déclenché tous ses autres malheurs judiciaires. L’instruction est toujours en cours.

Président Loukachenko : «Si la Biélorussie tombe, la prochaine sera la Russie»

 

Parallèlement à ces procédures, Alexandre Benalla a monté une société de sécurité. Il s’est lié avec l’homme d’affaires franco-israélien Philippe Hababou Solomon, conseiller spécial de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma. Lors de la campagne des municipales, Alexandre Benalla s’était rendu à plusieurs reprises à Saint-Denis, faisant courir la rumeur de sa candidature aux élections municipales de 2020. Régulièrement, il commente l’actualité sur son compte Twitter.

 

 

source : leparisien.fr



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le Barça tient le successeur de Nelson Semedo

Bénin : Louise Mushikiwabo de l’OIF en visite chez Patrice Talon