in

France : décès du cinéaste Philippe Nahon

Âgé de 81 ans, Philippe Nahon s’est éteint dans un moment de crise sanitaire. Alexandre Astier, le comédien et réalisateur a été choqué par sa disparition. Philippe Nahon avait interprété l’inoubliable Goustan le cruel dans la série Kaamelott. « J’apprends avec beaucoup de chagrin la disparition de Philippe Nahon. Toutes mes pensées aux siens… Bon sang, que c’est triste… », a-t-il écrit avec chagrin.

Côte d’Ivoire / Présidence de la FIF : Didier Drogba ‘zappe’ Bonaventure Kalou

Né le 24 décembre 1938 à Paris, Philippe Nahon débute sa carrière sur les planches de théâtre, avant d’apparaître dans de nombreuses séries télévisées comme ‘Commissaire Moulin’ en 1980, ‘Avocats et associés’ en 2002 et ‘Fais pas ci, fais pas ça’ en 2013.

Mais c’est en 1991 que sa carrière prend un véritable tournant. Cette année-là, le réalisateur Gaspar Noé lui confie le rôle principal de son film Carne, dont la suite, seul contre tous, sortira en 1998.

Coronavirus : Après le 11 mai, les conditions d’entrée en France seront assez exigeantes

En 2000, Mathieu Kassovitz le choisit pour incarner « le fossoyeur » dans son long-métrage Les Rivières pourpres, tandis que Luc Besson le dirige sous les traits du professeur Ménard dans Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec, dix ans plus tard. Sa dernière apparition sur grand écran remonte à 2018 dans ‘Moi, maman, ma mère et moi’ de Christophe Le Masne. Les circonstances de sa disparition n’ont pas été révélées pour l’instant. Philippe Nahon demeure dans la mémoire des Français comme un grand homme.



Beyoncé dénonce les inégalités des Afro-américains face au Covid-19

Togo couvre-feu oblige ; les rues de Lomé désertes (Photos)

Togo / Couvre-feu : 30 motos et 23 voitures saisies ce dimanche