in

France / Église catholique : 7 femmes postulent à des fonctions ecclésiales

Dans l’Église catholique, les fonctions pastorales sont exclusivement réservées aux hommes. Même si le débat et des voix s’élèvent depuis peu pour appeler à des réformes. “Ce sera, à n’en pas douter, une déflagration qui permettra de réformer l’Église catholique.”

Carlos Ghosn : ce tranfert d’argent réalisé lors de sa fuite

 

Ce mercredi 22 juillet 2020, sept femmes ont décidé de candidater aux postes de diacre, évêque, nonce, curé, prédicateur laïc. Des fonctions encore réservées aux hommes au sein de l’institution religieuse. Une initiative qui aura sûrement un effet catalyseur pour une profonde réflexion sur le sujet. Cette situation contraindra peut-être l’Église catholique à lancer le débat sur la parité au sein de l’institution religieuse.

« L’absence des femmes en situation de responsabilité que ce soit à la gouvernance de nos paroisses, de nos diocèses, au Vatican ou comme ministres ordonnées constitue un scandale. Cette immense injustice n’est pas un problème mineur » écrit dans un communiqué de presse le collectif Toutes apôtres ! cofondé par cinq femmes, catholiques ferventes et féministes engagées.

Éric Dupond-Moretti : « Je suis féministe et je le dis, sans avoir à rougir »

« La place des femmes n’est pas ce qu’elle devrait être en 2020. C’est un scandale de laisser perdurer l’invisibilité des femmes dans l’Église » expliquait à l’AFP au mois de mai Anne Soupa, qui a créé le Comité de la jupe. La tradition veut que le pape choisisse lui-même les évêques, nonces, curés, diacres, prédicateurs laïcs parmi des noms proposés par le Nonce apostolique, l’ambassadeur du Saint-Siège à Paris.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Côte d’Ivoire / Présidentielle : Marcel Amon Tanoh officialise sa candidature

Tabaski 2019 : le cadeau de l’Imam de Médina Baye aux fidèles musulmans

Maroc : la date de l’Aid Al Adha fixée