France : la vaccination anti-Covid-19 débute fin décembre (vidéo)

Comme annoncé depuis la semaine dernière, le président Emmanuel Macron s’est adressé à la Nation ce mardi 24 novembre. Il a largement abordé le plan de déconfinement ainsi que la vaccination contre le coronavirus qui pourrait débuter fin décembre.

Après s’être réjoui du fléchissement du nombre de cas avec des chiffres de nouveaux cas à moins de 20.000 par jour, il a salué le personnel médical qui s’est mobilisé pour faire face à cette 2e vague ainsi que les autres corps de métier.

« Le nombre de cas de contaminations a fortement diminué. Le second pic de l’épidémie est passé. Vos efforts ont payé », a déclaré Emmanuel Macron.

Malgré la chute drastique des chiffres, la situation demeure préoccupante a indiqué M. Macron avant d’égrener une liste de mesures qui prend effet à partir du samedi 28 novembre prochain.

« Il nous faut limiter au maximum les rassemblements. Une nouvelle étape s’ouvrira le 28 novembre prochain. Il faudra continuer à rester chez soi, à renoncer aux rassemblement privés et familiers. Mais les déplacements seront plus nombreux à être autorisés », a-t-il indiqué.

De nouvelles libertés dès le 28 novembre

Les promenades et activités physiques en extérieur seront autorisées dans un rayon de 20 km et pour 3 heures. Les activités extra-scolaires seront autorisées en plein air. Les commerces seront rouverts et les services à domicile seront à nouveau autorisés jusqu’à 21h.

Emmanuel Macron indique clairement qu’un couvre-feu sera réinstauré à partir du 15 décembre, de 21h à 7h, à l’exception des 24 et 31 décembre.

Le chef de l’Etat a indiqué que les restrictions seront levées, notamment pour les cafés et restaurants le 20 janvier, si la situation sanitaire le permet. Une réévaluation sera effectuée tous les 15 jours.

Vaccination fin décembre

A l’instar des autres pays dans le monde, la France commencera la vaccination contre le coronavirus fin décembre. « Notre stratégie repose sur plusieurs vaccins. Certains seront disponibles dès la fin décembre début janvier, et une seconde génération arrivera au printemps », a-t-il indiqué.

Notre plan en la matière est clair, a déclaré M. Macron. D’abord sécuriser le nombre de dose. Nous l’avons fait avec l’UE et la Commission. Les premiers vaccins, sous réserve des résultats des essais cliniques, pourront être administrés dès la validation des autorités compétentes.

Ensuite garantir la sécurité sanitaire. Un comité scientifique sera chargé du suivi de ces vaccinations. La vaccination doit se faire de manière claire, transparente, en partageant à chaque étape chaque information, a-t-il poursuivi.

Enfin, nous allons organiser une campagne de vaccination rapide et massive au plus près des personnes. La Haute autorité de santé présentera dans les jours à venir ses recommandations.

Ici l’intégralité du message

Plus d'articles
Togo : Risque élevé d’inondation dans les jours à venir