Les familles de victimes ont eu raison de garder espoir. Plus de cinquante ans après sa disparition, le sous-marin la Minerve a enfin été retrouvé. Le bâtiment, qui avait disparu le 27 janvier 1968, a été découvert au large de Toulon, a annoncé ce lundi la ministre des Armées, Florence Parly.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : une proxénète arrêtée par la police



« C’est un succès, un soulagement et une prouesse technique », a-t-elle indiqué sur Twitter.

Les proches des 52 marins à bord attendaient ce moment depuis des décennies, alors que toutes les précédents vagues de recherches avaient échoué. Ces familles avaient lancé en octobre dernier un appel à lancer de nouvelles recherches. Ce que le gouvernement avait accordé en février dernier, notamment pour « profiter de la mise en service d’équipements de haute technologie ».

Lire aussi : Togo : la BAD recrute pour ces 5 postes (22 juillet 2019)

La semaine dernière, un drone sous-marin était parti explorer une large surface au large de la rade de Toulon pour tenter de localiser le sous-marin. Selon nos informations, l’appareil a été formellement identifié dimanche soir, peu avant 20 heures. L’épave repose à 2 370m de fond, à 45km au sud-ouest de Toulon.

Selon le ministère des Armées, cette découverte a été rendue possible grâce à plusieurs acteurs : la Marine nationale, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER), et la société privée Ocean Infinity, « dont les moyens ont permis l’identification de la Minerve ». « Grâce à leur action efficace, les familles savent désormais où reposent leurs proches », a indiqué Florence Parly dans un communiqué. La ministre a également annoncé qu’une cérémonie commémorative en mer avec les familles des 52 marins sera prochainement organisée.

Lire aussi : Nigeria : 37 morts dans une attaque terroriste

La cause de l’accident n’a jamais été élucidée. Parmi les principales hypothèses, figurent notamment l’explosion d’un missile, une collision, ou une avarie technique.

Avec Le Parisien