France : plus de 1500 migrants dispersés par la police

Ce mercredi 29 juillet 2020, à l’aube, les forces de l’ordre françaises ont évacué un vaste campement de migrants à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Plus de 1500 personnes s’y étaient installées récemment d’après une annonce de la Préfecture de Police.

Espagne : des habitants manifestent pour chasser des migrants algériens par peur du Covid-19 (vidéo)

Elle tweete, « Évacuation ce matin des campements installés à #Aubervilliers, dans la suite des opérations menées depuis fin 2019… »

Peu après 6 heures, une opération d’évacuation et de mise à l’abri des migrants vers différents centres d’hébergement et gymnases d’Ile-de-France a commencé. La préfecture a évoqué le risque sanitaire pour justifier l’opération.

Akinwumi Adesina (BAD) : son tendre message à sa femme le jour d’anniversaire de leur mariage

Présent sur place, le préfet de Police de Paris Didier Lallement a déclaré, « Cette opération est la suite logique de toutes celles que nous avons conduites déjà depuis plusieurs mois. »
« Je souhaitais évacuer les campements qui étaient en périphérie de Paris et faire en sorte que sur l’ensemble du secteur de la police de Paris et des trois départements limitrophes [les migrants] ne se regroupent pas dans des camps. »

Le campement de fortune, rassemblant plus de 800 tentes se composait en majorité d’hommes seuls, originaires d’Afghanistan ou encore de la corne de l’Afrique.




Plus d'articles
L’ASECNA recrute