Les deux garçons de 4 et 6 ans ont été laissés par leurs parents en pleine sur un trottoir, sous la pluie, en pyjama et en pleurs. Le père comme la mère ont tous les deux déclaré qu’ils “ne veulent plus d’eux”.

Au début de l’année 2018, un jeune couple originaire de l’Aisne, qui était en pleine séparation, a décidé d’abandonner ses deux enfants en pyjama sur le trottoir et sous la pluie, rapporte le journal local L’Union. Les parents ont tous les deux été condamnés à huit mois de prison avec sursis.



Lire aussi : Togo/Soycain recrute (18 mai 2019)

Après avoir rompu au début de l’année 2018, le couple de Thiérache, dans l’Aisne, se partageait la garde de ses deux petits garçons âgés de 6 et 4 ans au moment des faits. Mais ni l’un ni l’autre ne souhaitaient en réalité s’en occuper.

Un matin, le père, trentenaire, les dépose chez son ex-femme et repart avant que cette dernière n’ait le temps de réagir. Dans le courant de la journée, la mère essaie de ramener les garçonnets au père, qui est absent. L’Union rapporte qu’elle les dépose devant chez lui avec leurs sacs, alors qu’il pleut et qu’ils sont en pyjama, en pleurs. L’aîné court après la voiture. Les deux petits se réfugient alors chez la voisine qui alerte les gendarmes. Contactée par téléphone, leur mère répondra qu'”elle ne veut plus d’eux”, tout comme le père.

En pyjama sous la pluie, en pleurs

« La mère a autre chose à faire, elle travaille, son logement ne lui permet pas de les accueillir dans de bonnes conditions et elle ne veut pas s’encombrer avec eux”, a raconté l’avocat des enfants. Quant au père, il “n’en veut pas non plus et pour être certain de ne pas les avoir, il dit à l’aide sociale à l’enfance qu’il peut péter les plombs à tout moment, qu’il est impulsif et qu’il risque de les frapper. Alors ils jouent au ping-pong, ils se renvoient les enfants ».

Lire aussi : Togo : la CEDEAO recrute pour ces 35 postes

En plus de “la soustraction à ses obligations légales”, le père était jugé pour avoir donné des coups de ceinture à l’aîné des deux enfants. Il a été condamné à huit mois de prison avec sursis, avec obligation de suivre un stage de responsabilité parentale à ses frais. Il devra verser 3000 euros à chacun de ses deux fils.

Leur mère, qui était jugée pour “soustraction à ses obligations légales”, a été condamnée à la même peine. Elle devra verser 2000 euros à chacun d’eux. Les enfants ont été placés en famille d’accueil et leurs parents ont un droit de visite d’une heure par mois.

Avec BFM TV