Une enquête a été ouverte en France après la mort d’un universitaire guinéen, ce samedi 20 juillet, après avoir été agressé, près de Rouen. Selon ses proches, Mamoudou Barry aurait été victime d’une agression raciste, une thèse qui n’a pas été confirmée par la police française.

Lire sur : Togo : 10 étudiants bénéficient de bourses de l’État français



Mamoudou Barry, chercheur et enseignant de 31 ans a été violemment frappé après une altercation verbale, dans la rue, vendredi soir. Il a été transporté dans le coma à l’hôpital où il est décédé vingt-quatre heures plus tard. Son agresseur est toujours en fuite.

Lire aussi : Appel à candidatures pour la résidence d’écriture Afriques – Haïti 2020

« Tout est mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur de l’agression (…). Il appartiendra à la Justice de faire toute la lumière sur cet acte odieux », a écrit sur son Twitter le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner.

 

Avec RFI