France : Valérie Pécresse se confie avec émotion sur l’agression sexuelle dont elle a été victime

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle en France, Valérie Pécresse est plus que jamais rentrée dans sa campagne. Mercredi 23 février 2022, elle était sur le plateau de BFMTV, face à Bruce Toussaint, pour défendre ses choix et son programme. Elle s’est également confiée sur un moment traumatisant de sa vie.

Avec une émotion dans la voix, elle a évoqué l’agression sexuelle dont elle a été victime. “J’ai fait la bêtise que font beaucoup de jeunes femmes naïves, candides, qui croient que l’humanité est bonne”, a commencé la candidate des Républicains. “J’étais dans un immeuble, j’ai fait le code et j’ai laissé rentré derrière moi un jeune homme. Il n’y avait pas d’ascenseur dans cet immeuble, donc j’ai monté les escaliers, et il m’a sauté dessus dans l’escalier”, a-t-elle poursuivi.

“J’ai hurlé et heureusement c’était un vieil immeuble et quelqu’un, qui a entendu que je hurlais derrière la porte, est sorti précipitemment de son appartement”, a-t-elle poursuivi. “Donc il ne s’est rien passé… enfin suffisamment pour que je sois sous le choc mais pas suffisamment pour que ce soit vraiment indélébile.” Aujourd’hui encore, Valérie Pécresse reste traumatisée par cette mauvaise expérience. Elle sait que les femmes qui ont pu vivre ce qu’elle a vécu la comprennent.

“Je sais ce que c’est que de se dire qu’on peut pas se promener en jupe dans la rue… parce que j’étais à l’époque en jupe courte, j’avais 20 ans. Je sais maintenant qu’on ne doit pas laisser rentrer quelqu’un dans un immeuble, qu’on doit se méfier, que l’univers n’est pas peuplé de gens bons”, a-t-elle encore déclaré avec la voix tremblante avant d’expliquer qu’elle avait mis du temps à en parler. Elle regrette de ne pas avoir porté plainte contre son agresseur.

Similaires