Tanko Timati

Une formation en fraude documentaire a été dispensée au profit de 11 gardes-frontières togolais la semaine dernière à Kara au nord du Togo.

Organisée avec l’appui de la France, elle vise à former ces agents affectés dans différents postes frontaliers avec le Bénin et le Ghana de pouvoir débusquer des documents de voyages falsifiés. Il s’agit notamment des passeports, des cartes d’identité ou des visas.

Lire aussi : Claude Leroy organise la finale de Graines du Togo ce week-end à Lomé

Ce n’est pas une première dans les relations entre le Togo et la France. Des actions de formations locales à la détection de la fraude documentaire ont été fortement développées en province par le Service de Sécurité Intérieure (SSI) avec le soutien de la Direction française de la coopération de sécurité et de défense (DCSD), permettant de former des personnels qui ne peuvent facilement se rendre dans la capitale du fait de l’éloignement de leurs lieux d’affectation.

La formation s’es déroulée en présence du directeur de l’immigration de la Direction Générale de la Documentation Nationale (DGDN), le commandant (GN) Djohena Simtaya qui a remercié la coopération française pour son appui dans ce domaine.