Site icon L-FRII

Frontière Mali-Côte d’Ivoire : le passage clandestin est payé à…par personne

Crédit Photo : Sika Finance

Avant les sanctions de la CEDEAO contre le Mali le 9 janvier 2022 à Accra, la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Mali était théoriquement fermée depuis 2 ans déjà.

Dans cette toile de fond, une économie parallèle a vu le jour dans cette zone entre les deux pays. 

Les motocyclistes louent leurs services aux voyageurs en contournant les barrières des forces de sécurité. Ce passage en brousse est monnayé à 10 000frs par personne.

Les autorités ivoiriennes qui ont fait de la lutte contre l’insécurité et le terrorisme une priorité doivent prendre des mesures contre cette pratique car elle peut faciliter la mobilité des djihadistes. 

La frontière ivoirienne avec le Burkina Faso ou le Mali est poreuse et qui constitue une menace pour la sécurité nationale. 

Les contrôles doivent être renforcés par un déploiement des agents de patrouille conséquent afin d’éviter la circulation facile des armes et des personnes de mauvaise intention.

Ces motocyclistes qui transgressent la fermeture des frontières, peuvent être utilisés par les forces du mal pour commettre des attaques sur le territoire ivoirien.