>

FTX : “Tous ces trucs stupides que je disais… Ce n’est pas vrai” ; l’homme le plus détesté de la crypto fait des aveux étonnants

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Sam Bankman-Fried, le controversé fondateur de FTX, montre son vrai visage. Soupçonné de détournement de fonds, l’ennemi public numéro 1 du monde des cryptomonnaies se dévoile au grand jour dans un entretien lourd de révélations.

Depuis l’effondrement de FTX, Sam Bankman-Fried s’est retranché dans un appartement des Bahamas. Avec l’aide d’anciens employés, il contacte par téléphone des investisseurs de renommée mondiale pour négocier des financements. L’homme d’affaires américain espère toujours lever 8 milliards de dollars pour rembourser le million d’utilisateurs lésés par la chute de FTX. Jusqu’ici, la démarche n’a pas abouti.

En parallèle, Sam Bankman-Fried, souvent appelé par ses initiales SBF, a écrit un long thread énigmatique sur Twitter pour revenir sur les circonstances du fiasco. En public, le fondateur de FTX tente de défendre, tant bien que mal, son image et de justifier ses actes. Il assure notamment avoir fait plusieurs erreurs de gestion par négligence et excès de confiance.

Contre toute attente, le prince déchu de la cryptomonnaie a contacté un journaliste de Vox dans la nuit du 15 novembre 2022. Très en verve, Sam Bankman-Fried a discuté avec le reporter par le biais de messages privés sur Twitter pendant plus d’une heure.

Pour la première fois, l’ancien directeur de FTX se dévoile sans fard. Derrière le masque du philanthrope se cache un individu profondément cynique. Il admet d’ailleurs ouvertement que ses déclarations concernant l’éthique n’étaient qu’une façade : « Tous ces trucs stupides que je disais… Ce n’est pas vrai, pas vraiment », a-t-il avoué.

En réaction, les nouveaux dirigeants de FTX se sont officiellement distancés de Sam Bankman-Fried. John J. Ray III, le PDG de FTX en charge de la procédure de faillite, a tenu à désolidariser l’entreprise des propos de son fondateur