>

Funérailles d’Elizabeth II : voici la raison pour laquelle des chefs d’Etat ont été obligés de monter à bord d’un bus pour se rendre à la cérémonie

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le 19 septembre, plusieurs personnes ont assisté aux funérailles de la reine Elizabeth II, dans l’abbaye de Westminster. L’organisation est millimétrée, et les chefs d’Etat invités ont dû se plier aux règles. 

Ils ont notamment eu l’obligation de monter à bord de bus affrétés pour l’occasion afin de se rendre à la cérémonie. 

Cette voiture de 5,5 mètres de long peut résister à des attaques à la bombe et à des tirs d’arme à feu, rappelle le Huffington Post.

 Elle est protégée par des plaques de blindage épais de 20 centimètres qu’on retrouve notamment dans la construction des avions de ligne. 

Les vitres de 13 cm d’épaisseur sont constituées de cinq couches de polycarbonate permettant d’éviter des attaques chimiques et bactériologiques. Les pneus sont renforcés avec du Kevlar.

Ainsi, la véritable raison de cette règle, contrairement à tout ce que l’on pouvait s’imaginer, serait d’assurer la sécurité des chefs de l’Etats qui ont fait le déplacement, sans prendre aucun risque.

Il n’y avait que  Joe Biden qui a réussi à obtenir un privilège. Le président des Etats-Unis s’y est rendu dans son propre véhicule, une limousine blindée.

2021 © L-FRII MEDIA