Fusillade à Vienne : l’assaillant serait proche de Daech

Le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer, a confirmé que l’assaillant abattu par la police après les fusillades qui se sont déroulées dans le centre de Vienne dans la soirée du lundi 2 novembre était un « terroriste islamiste », lors d’une conférence de presse.

Il s’agissait d’un sympathisant de Daech, il portait une ceinture d’explosifs et était armé d’un fusil, a confirmé le ministre, appelant les Viennois à rester chez eux.

Le site Intelligence Group, qui surveille les informations partagées par les extrémistes, rapporte que les djihadistes ont revendiqué l’attaque, qu’ils justifient par la participation de l’Autriche à la coalition menée par les États-Unis contre Daech.

Selon le bilan communiqué par le chef de la police de Vienne Gerhard Puerstl, trois civils ont péri durant l’attaque, deux hommes et une femme. Au moins 15 personnes sont blessées, dont un policier. Le centre de la ville a été bouclé, les services de transport public interrompus, tandis que les forces de l’ordre ont patrouillé dans les rues cette nuit à la recherche d’autres assaillants, toujours en fuite.

Plus d'articles
Eto’o, Drogba, Essien… : les 25 africains qui ont remporté la Champions League