Tanko Timati

Le 9 février 2019, date anniversaire de la naissance d’Ali Bongo, n’a pas seulement été un jour heureux pour le Président Ali Bongo, en convalescence au Maroc depuis 3 mois.  C’est aussi, la date de sa mise à la retraite de la Fonction publique gabonaise, à en croire un document publié par le site Info241 cette semaine.

Selon le document qui porte l’entête de la direction de la gestion des personnels et du contentieux de la Fonction publique gabonaise, Ali Bongo victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 octobre 2018,  est depuis ce 9 février 2019, admis à faire valoir ses droits à la retraite !

Si l’on doit se référer à ce document de la direction de la gestion des personnels et du contentieux de la Fonction publique gabonaise, Ali Bongo bien que convalescent au Maroc, d’où il dirige désormais le pays, devrait perdre plusieurs de ses avantages de fonctionnaire gabonais. C’est donc lesdits avantages de hauts fonctionnaires d’Etat au matricule n° 102379 qui ont pris fin ce 9 février, avec sa mise à la retraite automatique, nous précise le média.

Il faut noter que bien qu’étant président, Ali Bongo occupait encore administrativement une fonction de fonctionnaire dans l’administration publique gabonaise.

Mais cette mise à la retraite administrative ne change en rien ses fonctions de président de la République gabonaise.