Gabon : Ali Bongo prépare une nouvelle modification de la constitution

Deux (2) ans après l’AVC qui a conduit à l’indisponibilité d’Ali Bongo, pendant plus de trois (3) mois, mettant le Gabon dans une situation constitutionnelle inédite, le président prépare une modification de la constitution pour mieux faire face à ces situations.

En fin de semaine dernière, en Conseil des ministres, l’Exécutif gabonais a adopté un projet de modification qui rentre dans ce schéma. La principale modification, qui fait l’objet de plusieurs commentaires, consiste en l’instauration d’un intérim assuré par trois personnalités en cas de vacance du pouvoir.

Selon cette modification, en cas de vacance du pouvoir, un triumvirat assurera l’intérim du président de la République.

Ce collège est composé du Président du Sénat, du Président de l’Assemblée Nationale et du Ministre de la Défense Nationale.

Le second article remarquable dans cette nouvelle constitution est celle qui consacre l’impunité des anciens présidents de la République.

« Le Président de la République qui a cessé d’exercer ses fonctions ne peut-il être mis en cause, poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé pour les actes et les faits prévus à l’alinéa 2 », prévoit le texte du Gouvernement.

Il est à noter que ce projet de révision adopté constitue la 8e révision de la Constitution depuis l’indépendance du Gabon et la 3e fois sous le président Ali Bongo. La présente révision va modifier 27 articles.

Plus d'articles
RDC : l’Église catholique exige la fin de la coalition au sommet de l’Etat