Gabon : annoncé à Londres, Ali Bongo aurait changé de destination à la dernière minute

Les informations se mélangent en ce qui concerne l’Etat de santé du président gabonais, Ali Bongo et son absence du territoire national seulement quelques jours après son retour « définitif » au pays.

 

Toutefois, selon certaines sources dignes de foi, le président de la République aurait fait une rechute et a dû être évacué encore une fois hors du Gabon pour des soins.

 

Selon une source contactée par Bénin Web, l’état de santé d’Ali Bongo serait si préoccupant que, lors de son évacuation, la destination initialement prévue, qui en vol direct, a été modifiée à la dernière minute.

 

À en croire la source qui a requis l’anonymat, une fois dans l’avion, les médecins traitants du président auraient indiqué que dans son état, il ne supporterait pas le voyage.

 

Environ 11.000 km (vol d’oiseau) séparent le Gabon de Londres (13 heures de vol), une distance que le président, qui se remet progressivement d’un AVC, ne pourrait pas supporter après sa rechute. La décision de dernière minute aurait donc été de conduire Ali Bongo à Barcelone en Espagne, plus proche (environ 6 000 km pour 6 heures de vol), le Maroc n’étant plus une option envisagée par son épouse Sylvia Bongo.

 

Lire aussi LDC : ce qu’a dit CR7 à sa mère après l’élimination de la Juventus

Si donc, les informations de la présence du président gabonais à Londres, sont avérées, il est fort probable qu’il n’ait pas fait le trajet direct vers cette destination, mais qu’il aurait pris par la Catalogne où il pourrait y être encore.

 

Dans tous les cas, les nouveaux développements de ce dossier indiquent que le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba va mal et n’est toujours pas remis de son AVC d’il y a six mois. Ceci, contrairement à ce que tente de faire croire le gouvernement.

Similaires