Ali Bongo Ondimba a fêté ce 16 octobre ses 10 ans à la présidence du Gabon, réoccupant progressivement le devant de la scène un an après son AVC. À la veille de cet anniversaire, a été annoncée en Conseil des ministres la décision de faire partir le tout-puissant chef des renseignements de la présidence, Frédéric Bongo, demi-frère du chef de l’État.

Togo : l’ANPE recrute pour le MIFA (17 octobre 2019)



Après avoir limogé sa soeur Pascaline Mférri Bongo du poste de Haute représentante du chef de l’État, Frédéric Bongo, demi-frère du chef de l’État, qui occupait officiellement la poste de directeur général des Services spéciaux est muté en Afrique du Sud, comme attaché militaire à l’ambassade du Gabon. Une décision qui fait grand bruit à Libreville.

Togo : la BAD recrute pour ces postes (17 octobre 2019)

Ce n’est pas tout, le numéro 1 des Gabonais se fixe de nouveaux défis qu’il compte bien relever. Dans sa première interview depuis son AVC du 24 octobre 2018, accordée au quotidien pro-gouvernemental L’Union, le président Ali Bongo Ondimba a promis d’accélérer le rythme des réformes et la lutte contre la corruption, se disant « déterminé » à aller au bout de sa « mission ». « Je me sens bien. Et de mieux en mieux chaque jour », assure-t-il en préambule de cette interview.

Avec RFI