En déplacement à Foni, ville natale de l’ex-président, Yahya Jammeh, Adama Barrow a déclaré qu’il ne s’opposait pas à ce que ce dernier rentre en Gambie, comme un simple citoyen. Il a ajouté que Yahya Jammeh jouirait de tous les privilèges dus à son rang d’ancien président.

L’international togolais Sheyi Adebayor dédommagé par Kayserispor à coût de millions de FCFA ?

IFT

Mais l’actuel locataire de la State House a précisé que l’ancien dictateur devrait renoncer à vie, à ses droits civiques.

Cette déclaration de Barrow est analysée par les observateurs comme un clin d’œil fait en direction des militants du parti de l’ancien dictateur.

Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1994, Yahya Jammeh a dirigé la Gambie d’une main de fer pendant 24 ans avant de perdre les élections de décembre 2016.

Gambie : témoignage accablant d’une ex-reine de beauté contre l’ex-président Jammeh

Un novice en politique, Adama Barrow, dont la candidature est portée par l’opposition, est venu à bout du régime dictatorial de Jammeh qui, malgré ses tentatives de rester au pouvoir, a été contraint par la CEDEAO de lâcher prise au grand bonheur des Gambiens. Depuis, il vit en exil en Guinée équatoriale depuis trois ans.