Ghana / Covid-19 : une nouvelle vague compromet la présidentielle

Les Ghanéens se rendront aux urnes le 7 décembre prochain pour élire leur Président. Les rassemblements se multiplient d’ailleurs au cours de cette période de campagne. Ce qui n’est pourtant pas sans incidence sur le nombre de cas de Covid-19 enregistré dans le pays.

Pendant les deux premières semaines de novembre, le bilan est passé de 25 à 130 infectés par jour. Cette situation a aussitôt alerté les autorités sanitaires, qui préviennent que la nouvelle vague de Coronavirus pourrait être plus difficile à gérer. Si les Ghanéens ne respectent pas les règles de sécurité, de nombreux morts risquent d’être enregistrés.

Alerte santé

Dacosta Aboagye, directeur de la promotion de la santé du Ghana Health Service (GHS) s’est exprimé quant à la situation. « Les gens ont renoncé à toute prudence, ne portent plus de masque, ne se lavent pas les mains ni ne se désinfectent aussi souvent qu’ils le devraient, et cela met en danger tout le pays », a-t-il déclaré. Il a d’ailleurs fait le lien entre la hausse du nombre de cas et les divers rassemblements qui ont lieu dans le pays du fait de l’élection à venir.

Pour limiter les dégâts, le GHS a invité « tous les Ghanéens à prendre conscience de leurs responsabilités ». Concernant les partis politiques, il préconise l’adoption des mesures qu’il faut pour ne pas compromettre les efforts d’une gestion exemplaire de cette crise sanitaire au Ghana.

source : afrik.com

Plus d'articles
UEMOA / Prise de fonction : le discours de Roch Kaboré suscite de l’intérêt