Ghana / Homosexualité : les filles de joie montent au créneau

Les péripatéticiennes à Koforidua, la capitale de la région Est au Ghana, ont pris position dans la grande polémique relative aux personnes Lesbiennes et gays (LGBT+) et ont résolu d’offrir deux mois de leurs services gratuitement aux gays en vue de modifier l’orientation sexuelle de ces derniers.

La proposition a été révélée dans une émission radio à Koforidua par des prostituées qui ont déclaré que les gays n’ont pas encore eu la chance de copuler avec des femmes et ignorent donc le plaisir qu’on peut en tirer. Et c’est avec cette perspective en toile de fond, qu’elles veulent offrir cette occasion.

Dans le même ordre d’idée et avec le souci de changer la mentalité des lesbiennes, les filles de joie ont demandé aux hommes à lancer des offres aux lesbiennes pour qu’elles expérimentent l’orgasme et à se réorienter.

Au-delà du débat sur l’homosexualité qui revient en force au Ghana, sans oublier la décision prise par les filles de joie pour réorienter les gays vers la relation naturelle homme-femme, certains coins sombres sont à mettre en lumière. 

En effet, ces dames du plaisir estiment que la tendance LGBT+ est un risque considérable pour leur source de revenus au cas où l’homosexualité serait légalisée dans le pays. Ainsi, contre la reconnaissance des LGBT+, ont-elles choisi de joindre leurs voix à celles qui dénoncent le phénomène au Ghana.

 Avec KOACI

Similaires