Ghana: Jerry Rawlings refuse que son nom soit attribué à une université

Le gouvernement ghanéen a décidé  dans un projet de loi qui sera bientôt déposé au parlement de rebaptiser des universités par les noms de certaines personnalités du pays. Et dans la liste de ces personnalités se retrouve l’ancien président du Ghana, Jerry John Rawlings.

Mais chose étrange, l’ancien président a prié l’actuel président et  le gouvernement de ne pas associer son nom à ce projet.

En effet, c’est dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, que Jerry Rawlings a réitéré sa position antérieure par laquelle il avait rejeté une demande similaire il y a deux ans. Rawlings a donc prié le ministre de l’Éducation de retirer sans tarder le point qui le concerne du projet de loi avant qu’il ne soit déposé devant le parlement.

L’ancien président très écouté au sein de l’opinion publique ne souhaite pas que l’institution soit renommée en son nom en raison de son principe, à savoir qu’aucun monument ne soit baptisé d’après lui.

En revenant sur le rejet de l’offre du gouvernement ghanéen, Rawlings a remercié le Président et le gouvernement pour la considération faite à sa personne et a ensuite poliment décliné l’offre parce qu’il a un principe de longue date, n’avoir pas des monuments nationaux et des installations portant son nom.

Les gouvernements précédents ont tenté en vain d’attribuer le nom du Premier président de la quatrième République du Ghana à certains monuments nationaux. A l’opposé de ce vœu, une place populaire «Rawlings Circle » au quartier des affaires à Accra porte le nom de Rawlings.

En novembre 2015, au moment où son propre parti, le NDC était aux affaires, Rawlings a rejeté l’offre de nommer le navire de flottaison, de production, de stockage et de déchargement (FPSO) de Cape Three Points après lui.

La première réaction suite à cette déclaration de Rawlings est venue de Vincent Assafuah, responsable des relations publiques du ministère de l’Education. Il a déclaré qu’il ne devrait pas y avoir de polémique sur la décision de l’ancien président Jerry John Rawlings, ajoutant que son souhait sera exaucé en conséquence.

Parmi les autres universités à renommer, citons l’Université d’études professionnelles de Legon qui sera baptisée du nom de son fondateur, Nana Opoku Ampomah.

Komla Agbeli Gbedemah, ancien membre du parti UGCC et de la CPP est aussi honoré et son nom devra être attribué à l’Université de la santé et des sciences connexes, située dans la région de la Volta, dont il est originaire.

L’Université de l’énergie et des ressources naturelles sera rebaptisée avec le nom de Kofi Abrefa Busia, le deuxième Premier ministre du Ghana.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
CPI : Fatou Bensouda réitère son refus de poursuivre Israël