Ghana : la communauté Éwé exige le retrait immédiat d’un manuel scolaire offensant

« L’histoire du Ghana»; c’est l’intitulé du document destiné aux écoles primaires du pays. Comme son nom l’indique, le livre serait censé représenter la première rencontre scolaire des enfants des écoles primaires au Ghana d’avec l’histoire de leur pays.

Mais c’est un manuel à polémiques, en l’occurrence sur la toile ghanéenne. Et les Éwé, peuple de la région de la Volta frontalière avec le Togo en sont victimes. Le Conseil régional des chefs traditionnels de la région de la Volta représenté par Togbe Tepre Hodo IV s’en indigne profondément, exigeant le retrait du manuel avec des excuses à l’appui.

« Nous jugeons très répréhensible que les responsables de cette publication offensive nourrissent des pensées aussi viles sur leurs concitoyens du Ghana en ce XXIe siècle », dénonce Togbe Tepre Hodo IV.

«Certains des contenus dudit livre, qui font des allusions désobligeantes et des insinuations sur les Éwé, sont pour le moins désagréables et déshonorants pour les auteurs et les éditeurs dudit matériel destiné à éduquer la jeune génération de ce pays », précise le Conseil régional des chefs traditionnels de la région de la Volta selon les propos recueillis par Koaci.

Si lui-même a pris connaissance du document incriminé, les indignations de la communauté Éwé ne laissent pas indifférent le Conseil National du Curriculum et de l’Évaluation (NaCCA) qui a rejeté le manuel « histoire du Ghana », ordonnant que toutes les copies non approuvées et mises en circulation soient retirées.

Si les Éwé exigent des excuses publiques des auteurs, un député, Samuel Okudzeto Ablakwa de l’opposition, a soumis une interpellation du ministre de l’Éducation, Dr Yaw Osei Adutwum pour des explications au parlement. L’Élu estime que le livre contient des publications sectaires visant à dénigrer l’ethnie Éwé.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
EdF : Deschamps explique la confiance retrouvée en Rabiot