Ghana: le décès de 3 officiers de police en l’espace de 24 heures suscite des craintes

Les éléments de la police ghanéenne retiennent leur souffle depuis quelques heures, plongés dans un deuil doublé d’interrogations. Et pour cause, ils ont perdu 3 de leurs collègues dans différentes circonstances en l’espace de 24 heures.

Il s’agit de deux hommes et une femme. Cette dernière Sergent Jemima Aidoo de la police de Tesano, admise aux urgences de l’hôpital Mary Lucy d’Awoshie suite à des douleurs à la poitrine, s’est effondrée alors qu’elle était évacuée à l’hôpital de police.

Du côté de la police de l’Aveyime, c’est une crise qui aura raison du sergent Adjei Kumi alors qu’il était également évacué dans un hôpital. L’inspecteur en chef Godfred Osei Atunku s’en est également allé suite à une courte maladie, rapportent les médias ghanéens qui ne tarissent de curiosité pour des morts aussi subites dans les rangs de la police entre le 6 et le 7 mars.

Pour l’heure, aucune hypothèse officielle n’est à signaler à propos de ces grandes pertes dans la police, et il n’a été établi aucun lien entre les policiers décédés dans des conditions toutes différentes et pas tout à fait étranges.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Niger / Surfacturations à l’armée : une journaliste écope de 5 semaines de prison pour diffamation