Ghana : un dignitaire religieux exige le retrait du contrat de la cathédrale nationale à un architecte qui soutient l’homosexualité

Le Ghana n’a pas encore tourné la page de la polémique sur l’homosexualité. Profondément choquées par la découverte d’endroits et d’organisations pour homosexuels dans le pays, les institutions ghanéennes avaient énergiquement réitéré l’interdiction de cette pratique dans le pays. Le Chef de l’État lui-même avait déclaré qu’il n’y aura jamais de mariage homosexuel sous sa présidence.

De l’autre côté, la communauté LGBTQ bénéficiait au même moment du soutien de plusieurs grandes figures dont l’architecte anglo-ghanéen David Adjaye, concepteur de plan de la cathédrale Nationale du Ghana. «Nous avons observé avec une profonde inquiétude que vous (les homosexuels) avez dû remettre en cause la sécurité de votre travail au LGBT + Rights Ghana Center à Accra, et craignez pour votre bien-être et votre sécurité personnels. Il est inacceptable pour nous que vous vous sentiez en danger », avait écrit l’architecte dans une lettre adressée à la communauté LGBT du Ghana.

Cette posture pro LGBTQ a suscité l’ire de personnalités religieuses dont le Haut ecclésiastique, fondateur, évêque président de l’église internationale Gospel Light, le révérend Matthew Addae.

“Nous n’adorerons pas dans une église construite par un défenseur de la LGBTQ”, s’est-il indigné dans une sortie, interpellant le Chef de l’État à retirer l’architecte David Adjaye du projet. Aucun chrétien ne voudra adorer dans une cathédrale dont l’architecture a été conçue par un défenseur des homosexuels, a souligné le dignitaire religieux.

Une cathédrale nationale inter dénominations

En 2018, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo avait initié à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance du Ghana, le projet de construction d’une cathédrale ouverte à toute dénomination, dotée d’un auditorium de 5000 places, une galerie d’art et un musée biblique.

L’architecture avait été réalisée par David Adjaye anglo-ghanéen qui avait signé également le Smithsonian National Museum of African American History and Culture. Puisqu’il a manifesté son soutien à la communauté LGBTQ, le révérend Matthew Addae exige sa démission du projet de la cathédrale. Le religieux estime que l’architecte devrait démissionner, “puisqu’il chérit et valorise de telles pratiques étrangères abominables” et “n’est pas apte à se voir accorder l’honneur par le président du pays de gérer un édifice sacré tel que la cathédrale nationale.”

Plus d'articles
Trump raconte de quoi il a parlé au téléphone avec Poutine