Ghana : un tribunal ordonne la suspension d’une importante grève dans les télécommunications

Lundi, les professionnels des Télécommunications et de l’Informatique s’étaient juré de paralyser le pays via une grève brusque. Et pourtant, ils étaient en pleine discussion avec le patronat pour l’amélioration de leurs conditions de travail qu’ils déplorent tant.

Après plusieurs tractations, le Syndicat des professionnels des télécommunications et de l’informatique (TIP) avait obtempéré pour suspendre le mouvement de grève lancé ce lundi 15 mars. Mais, saisi par le patronat des Télécommunications et de l’Informatique, un tribunal de grande instance d’Accra a émis une injonction provisoire contre l’action revendicative des grévistes.

Le tribunal a également ordonné aux différentes factions, y compris la direction du syndicat, de « comparaître devant la Commission nationale du travail pour la réunion prévue le 18 mars prochain à 12h30».

Le tribunal a rendu l’ordonnance suite à une requête déposée par MP Infrastructure (GH) Limited, Linfra Ghana Limited et Remie Ghana Limited, employeurs des travailleurs des télécommunications.

Selon les employeurs, l’injonction provisoire devrait empêcher  les syndicalistes composés d’ingénieurs et de techniciens engagés par quatre sous-traitants (SBC) qui ont été engagés par Huawei Technologies Limited (un fournisseur de télécommunications), pour gérer et maintenir les opérations techniques de MTN, AirtelTigo et Vodafone.de déclarer une nouvelle action revendicative.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Espagne : un cambrioleur tombe sur des preuves qui envoient le propriétaire en prison