Gionee : plusieurs dirigeants de la firme chinoise condamnés

Un tribunal chinois a condamné plusieurs responsables du fabricant de smartphones Gionee à trois ans de prison et à des amendes de de 17 millions de Fcfa  chacun. Selon la justice, sa filiale Shenzhen Zhipu Technology a infecté plus de 20 millions de smartphones de la marque avec un cheval de Troie.

 Ce logiciel malveillant a été introduit, entre décembre 2018 et octobre 2019, sur les appareils via une mise à jour logicielle de l’app Story Lock Screen à l’insu des utilisateurs, rapporte le site Gizmochina.

But de l’opération: tirer profit des utilisateurs via des publicités non sollicitées et d’autres activités malveillantes. Grâce à cette pratique, l’entreprise aurait gagné plus de 2.2 milliards de Fcfa.

La pratique n’est pas rare sur des smartphones chinois d’entrée de gamme. Selon un rapport publié au mois d’août dernier, des logiciels malveillants capables de dérober de l’argent aux utilisateurs ont aussi été détectés sur les smartphones des marques Infinix et Tecno.

Similaires