in

Google a échangé par accident les vidéos privées de certains utilisateurs

Des utilisateurs de l’application Google Photos ayant téléchargé leurs données ont eu accès à des séquences tournées par des inconnus. Le bug concernerait un nombre restreint d’internautes.

Google Translate va-t-il disparaître dans les prochains jours ?

« Nous vous informons qu’un problème technique a touché le service Téléchargez vos données de Google Photos entre le 21 et le 25 novembre 2019 ». Par cette déclaration envoyée par mail à certains utilisateurs, Google annonce avoir corrigé une faille logicielle associée à son service baptisé Takeout, qui permet à tout internaute de télécharger et transférer l’ensemble de ses données personnelles, y compris les photos et vidéos stockées sur le cloud par le service Google Photos.

En raison de ce bug, certains utilisateurs ayant téléchargé les données associées à Google Photos entre les deux dates évoquées ont vu apparaître les vidéos de parfaits inconnus, rattachées par erreur à leur compte. A l’inverse, certaines des leurs ont donc été partagées avec des tiers par erreur.

TIC : ces 5 astuces à connaître sur WhatsApp

« Malheureusement, à cette période, certaines vidéos de Google Photos ont été exportées vers les archives d’autres utilisateurs. Une ou plusieurs vidéos liées à votre compte Google Photos ont été touchées par le problème. Si vous avez téléchargé vos données, ces dernières peuvent être incomplètes et abriter des vidéos qui ne sont pas les vôtres. Le problème a été identifié et résolu. Nous vous recommandons de générer une nouvelle exportation de vos contenus et de supprimer la précédente », a ainsi pu lire Jon Oberheide, cofondateur de l’entreprise de cybersécurité Duo Security et utilisateur de Google Photos.

Auprès du site 9to5Google, l’entreprise américaine précise que le bug ne concerne que 0.01% des utilisateurs ayant téléchargé leurs données. Par ailleurs, seules des vidéos – et non les photos – ont été touchées par ces transferts involontaires.

Voici comment installer l’application « Enregistreur » de Google sur un smartphone non-Pixel

« Nous avons corrigé le problème et l’avons analysé en détails pour éviter que cela ne se reproduise. Nous sommes désolés », conclut Google.

Élargissement de l’UE aux Balkans, la France s’oppose

Meghan Markle et Harry, adeptes de la censure ? Une nouvelle polémique contrariante surgit