Tanko Timati

La Commission européenne a infligé ce mercredi 20 mars 2019 à Google, filiale d’Alphabet, une amende d’un montant de 1,49 milliard d’euros pour abus de position dominante liée à sa régie publicitaire AdSense.

Il s’agit de la troisième amende en deux ans infligée par l’exécutif européen au groupe américain, ce qui porte le montant total de ces sanctions à quasiment 8,3 milliards d’euros.

Idée de Cadeau pour la Pâques

“Google a consolidé sa position dominante dans le domaine des publicités contextuelles en ligne et s’est prémunie contre la pression concurrentielle en imposant des restrictions contractuelles anticoncurrentielles aux sites web tiers”, déclare Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, citée dans un communiqué.

Lire aussi : Togo-CFE : voici les nouveaux horaires de dépôt et de retrait de dossiers de création d’entreprises

“Du fait de ce comportement qui a perduré pendant plus de 10 ans, les autres sociétés se sont vu refuser la possibilité d’affronter la concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover et les consommateurs ont été privés des avantages de la concurrence”, ajoute-elle.

Déjà 4,3 milliards d’amende

La Commission européenne avait déjà infligé en juillet dernier une amende de 4,3 milliards d’euros à la firme américaine pour abus de position dominante avec son système d’exploitation mobile Android, accusant Google d’imposer “des restrictions illégales aux fabricants d’appareils Android (…) afin de consolider sa position dominante sur le marché de la recherche générale sur internet”.

L’UE a aussi exigé de Google qu’il mette fin à ses pratiques anticoncurrentielles sous peine de recevoir des pénalités supplémentaires susceptibles d’atteindre 5% du chiffre d’affaires quotidien moyen de sa maison-mère Alphabet dans le monde.

Évolutions

Google va désormais essayer de s’assurer que les utilisateurs d’Android ont conscience qu’ils peuvent utiliser d’autres moteur et service de recherche que Chrome et l’application Google Search, a dit dans un blog le vice-président des affaires mondiales, Kent Walker.

Lire aussi : Togo/Une opération de recensement des forages et mini-adductions d’eau potable en milieu rural et semi-urbain en cours

“Dans les mois qui viennent, via le Play Store, nous allons demander aux actuels et nouveaux utilisateurs d’appareils Android en Europe quels moteur et application de recherche ils veulent utiliser”, a-t-il écrit, sans davantage de détails.

En 2017, le groupe américain a écopé d’une amende de 2,4 milliards d’euros pour abus de position dominante avec son comparateur de prix.

Avec Reuters