Attendue depuis plusieurs mois, la nouvelle version du Play Store toute en Material Design commence à être déployée sur les smartphones Android.

Lire aussi : Mort de DJ Arafat : son ex Emma Lohoues brise enfin le silence



La rentrée s’annonce chargée en nouveautés pour le magasin d’applications de Google. Outre cette mise à jour esthétique, la firme est aussi en train de tester un « Play Pass » : un service d’abonnement permettant d’avoir accès à des jeux et applications premium sans surcoût.

Teasé depuis le mois de juin dernier, au cours duquel Google avait déjà effectué quelques modifications esthétiques sur son Store, le Material Design est désormais la norme sur la quasi-totalité des services du géant du Web.

Il s’agit cette fois d’une refonte complète du magasin d’applications. Plus minimaliste, plus claire aussi, la nouvelle version du Play Store met l’emphase exactement sur ce qu’il faut : le contenu.

Lire aussi : Togo : l’hôpital Saint Pérégrin de Lomé recrute pour ces postes (22 août 2019)

Ainsi les pages dédiées aux applications sont plus détaillées, sinon réorganisées de manière à donner immédiatement à voir les informations les plus importantes les concernant. On remarque aussi l’arrivée de quatre onglets de navigation en bas de l’écran, renvoyant respectivement vers les jeux, les applications, les films et séries TV, et les livres.

Cette nouvelle version du Play Store est aussi une façon pour Google de pousser ses nouvelles guidelines en matière de design, pour les développeurs. Comme indiqué sur le site Android dédié aux développeurs, les icônes d’applications devront désormais s’afficher dans un design unique, comme sur iOS.

Fini les formes exotiques qui découpent exactement le cœur du logo. À partir d’aujourd’hui, il ne s’agira plus que de faire rentrer son logo dans un carré aux bords légèrement arrondis. Une manière, explique Google, de « faire davantage ressortir le contenu sur l’interface utilisateur ». Uniformiser pour mieux attirer l’œil ? Drôle de concept.

Lire aussi : Togo/Taxe sur les véhicules à moteur : voici les tarifs

Toujours est-il que les développeurs ne s’étant pas encore mis au pas sont fortement encouragés à adopter ce nouveau style graphique ; bien que Google n’exprime aucune sanction potentielle envers celles et ceux qui prendraient leur temps.

Avec Clubic