Grâce à l’ONG VISA, les élèves disent stop au diabète

Adultes et enfants ne sont point épargnés par le diabète. Il faut prévenir cette maladie en prenant soin de ses habitudes alimentaires et en faisant du sport. Voilà l’essentiel du message délivré par les élèves ce samedi lors de la finale du concours interscolaire organisée par l’ONG VISA.

Ce concours fait suite à une série de sensibilisations sur le diabète dans les écoles par l’ONG VISA. À l’issue de la 1ère édition de la soirée dénommé Cercle bleu, trois meilleurs élèves ont été primés dans la catégorie des dessins, des chants et des poèmes et trois écoles dans la catégorie des sketchs.

 « Le diabète chez les enfants devient un véritable problème de santé publique, c’est pour cela qu’il a fallu se rapprocher d’eux pour leur dire ce que c’est. À la limite de la sensibilisation, nous avons compris qu’ils seraient beaucoup plus impliqués dans la compréhension du diabète par ce concours. Et comme on a pu le constater, au-delà des sensibilisations que nous avions faites, les enfants sont allés chercher d’autres informations sur le net, auprès des parents et des cliniques sur le diabète. Ils ont également fait des efforts pour changer leur mode alimentaire. Maintenant, nous pensons qu’ils ont réellement intégré la lutte contre le diabète et c’était-là notre objectif », a déclaré le Directeur de l’ONG VISA, Dr. Damien Kouvahey.

Le diabète autrefois considéré comme une maladie des occidentaux prend de plus en plus d’ampleur en Afrique. La cause selon le Dr. Damien Kouvahey, « c’est qu’on prend trop de poids facilement. On a quitté notre alimentation traditionnelle, nos gboma, adémè, pour une alimentation moderne faite de pizzas, de shawamas, de hamburgers et autres…  Nous avons quitté le travail manuel pour le travail moderne. Nous avons quitté l’escalier pour l’ascenseur, nous avons quitté les modes de transports anciens pour les modes modernes. En conséquence, le diabète est en augmentation. »

La lutte de l’ONG VISA consiste à aider les personnes atteintes du diabète, surtout celles amputées du pied. Ces personnes doivent se faire un pied artificiel qui coûte une fortune pour continuer à marcher. Pour ce mois de décembre, elle a prévu collecter des fonds à travers diverses activités pour aider ces personnes.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Frappé aux testicules, un combattant de MMA s’effondre en pleurant (vidéo)