in ,

Grossesse : les conseils d’une sage-femme pour bien s’alimenter

L’alimentation est une chose à laquelle toute femme enceinte doit faire attention non seulement pour être en bonne santé, mais aussi pour l’être qu’elle porte en elle. Parmi toutes les idées reçues sur ce sujet, comment démêler le vrai du faux ? Au micro d’Europe 1, elle fait la part des choses et livre ses conseils pour une alimentation saine. 

Pour éviter toute carence, le régime alimentaire de grossesse doit être suffisamment sain et équilibré. La femme n’a pas besoin de “manger pour deux” contrairement à ce que l’on dit de cette période. Selon la sage-femme à l’origine du podcast “Sage-meuf“, diffusé sur Europe 1, il ne faut pas opérer un chamboulement brutal et contrôler à chaque instant le contenu de son assiette. “Je pense que ce qu’il faut faire, c’est en profiter pour prendre de bonnes habitudes”. La grossesse, c’est un moment où l’on peut changer de vie et faire les bons choix pour son alimentation.” C’est l’occasion idéale pour ” passer au bio” par exemple. 

Aux amatrices de viande, Anne Roy recommande de consommer du boudin, “un fer qui s’assimile très bien puisqu’il est d’origine animale” et il est d’ailleurs mieux assimilé que le fer d’origine végétale. Les produits ultra-transformés ainsi que les viandes crues, en particulier le poisson et les fruits de mer sont à bannir. 

« Arrêtez de faire l’amour dans le noir » ; conseille cette chanteuse de gospel

La prise d’acide folique en début de grossesse facilite le développement du système nerveux du bébé ; les comprimés peuvent être prescrits sur ordonnance, cependant, dans la mesure où une bonne alimentation couvre l’essentiel des besoins, ils ne sont pas indispensables. Il faut prendre garde aux compléments alimentaires synthétiques, qui s’assimilent difficilement. 

Pour Anne Roy, un régime végétarien est “tout à fait compatible” avec la grossesse, même si certains pointent les carences pouvant en résulter. “Ce sont en général des femmes qui sont particulièrement attentives à leur alimentation. Elles sont parfois moins carencées que les autres parce qu’elles font très attention à ce qu’elles mettent dans leur assiette.” 

Attention toutefois aux végétaliennes. Elles proscrivent tout ce qui est produit d’origine animale, y compris les œufs et le fromage, rappelle Anne Roy. La consultation d’un spécialiste serait indispensable dans ce cas de figure. Autre chose qui est à proscrire totalement se trouve être l’alcool. C’est la première cause de handicap mental hors cause génétique.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Liste des pays où les Béninois peuvent voyager sans visa

5 bienfaits du gingembre sur la santé