Guinée : 5 ans de prison pour avoir mal parlé au Chef de l’État

Ce militant de l’opposition, proche du principal opposant guinéen Cellou Dalein Diallo a été condamné en première instance à 5 ans de prison ferme, par le tribunal de première instance de Dixinn pour « téléchargement, diffusion de messages, photos, dessins, de nature raciste ou xénophobe, menaces, violences et injures par le biais d’un système informatique».

Devant le juge Mangadouba Sow, le Guineo-Canadien a reconnu une partie des faits pour lesquels il a été condamné, notamment les propos jugés « indélicats» à l’endroit du président Alpha Condé.

«J’ai reconnu avoir mal parlé au président de la République, je lui ai même demandé pardon et j’ai retiré les mots», a-t-il déclaré à la barre.

Dans ses réquisitions, le ministère public a demandé à la Cour d’accorder des circonstances atténuantes à Madic en application de l’article 115 du code pénal, en réduisant sa peine à un an d’emprisonnement ferme.

Le juge a renvoyé l’affaire au 22 avril prochain pour que la décision soit rendue.
Avec Guinee36

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : le message fort de Tina Glamour à Yolande Bakayoko