Guinée : 79% des candidats au recrutement dans l’armée ont de faux diplômes

En Guinée, 79 % des candidats au concours de recrutement dans l’armée ont postulé avec de faux diplômes, selon le communiqué d’Aboubacar Sidiki Camara, ministre guinéen de la Défense nationale.

Le communiqué publié le mercredi 21 septembre 2022 indique ce qui suit : “En application du communiqué numéro 2945 MDN et MGA 2022 en date du 1er septembre 2022, relatif à la vérification de l’authenticité des diplômes des candidats et candidates au concours de recrutement au compte du bataillon du génie militaire et du commandement des unités de production agroindustrielle, la mission conduite par le secrétariat général de l’État major général des Armées s’est rendue dans les établissements d’enseignement supérieur et professionnel notamment : l’université Gamal Abdel Naser de Conakry et les centres de formation professionnelle pour vérifier les 5 255 diplômes que la commission d’enregistrement a eu à centraliser.

À l’issue de ces premiers travaux de vérification, les statistiques suivantes ont été obtenues :

1-) Université Gamal Abdel Naser de Conakry : diplômes reçus et vérifiés : 257 diplômes ; 99 authentiques ;
2-) École nationale des arts et métiers (ENAM) et les centres de formation professionnelle du pays : diplômes reçus et vérifiés : 4 039 ; et 792 diplômes authentiques, soit un total de 891 diplômes authentiques.

Sur 4 296 diplômes vérifiés ; avec 79% de diplômes falsifiés et 21% de diplômes authentiques.

Face à l’ampleur de la fraude, le ministère prendra toutes les dispositions utiles pour empêcher l’usage des faux documents pour l’intégration au sein des forces armées guinéennes.

Similaires