Guinée : Ce que la France exige du président Alpha Condé

La relation entre les autorités guinéennes et françaises n’est pas au beau fixe depuis qu’Alpha Condé a décidé de briguer un 3e mandat dans son pays. Le scrutin qui s’est émaillé de violences avec la réélection de M. Condé a un arrière-goût amer en France.

Le président Macron dans un récent entretien accordé à Jeune Afrique avait fait part de son état d’âme sur le dossier guinéen.

Cette semaine, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Ledrian, auditionné au Sénat, a déclaré que Paris tient à ce que les autorités guinéennes mettent la lumière sur les récents évènements survenus dans le pays. Il a même prévenu : si cette lumière n’est pas faite, des mesures pourraient être prises contre Conakry.

« A plusieurs reprises, nous avons marqué la nécessité d’un dialogue politique interne entre les autorités et l’opposition afin de permettre une réconciliation de tous les guinéens qui méritent aujourd’hui, un climat politique apaisée. Ce qui n’est pas le cas. J’ai eu l’occasion de le dire moi-même à l’occasion de l’installation du président Akuffo Addo à Accra. Et, le secrétaire d’Etat l’a rappelé lors de l’installation et de l’investiture d’Alpha Condé.

Avec l’Union Européenne, nous avons demandé aux autorités de Guinée de faire toute la lumière sur les évènements qui se déroulent en ce moment avec éventuellement des mesures à prendre si cette lumière n’est pas faite.

Parallèlement à ça, nous voulons néanmoins poursuivre notre aide à la population guinéenne pour qu’elle ne soit pas deux victimes de ces comportements », a déclaré Jean-Yves Ledrian.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Coronavirus : les USA approuvent la Chloroquine contre le covid-19