Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !

’’Il y a un débat en Guinée. Moi, j’observe (…), ce qui est évident, c’est que le peuple guinéen est un peuple souverain (…), qu’on ne peut pas empêcher de s’exprimer s’il le souhaite’’, avait déclaré le président Condé, lors d’une visite en avril 2019 à Abidjan et en réaction à une question sur le sujet.

Lire aussi : Togo : Les résultats du BEPC 2019 (déjà) disponibles sur mobile

Bien avant, en mars, le président Condé déclarait devant ses militants : ’’ Personne en Guinée ne m’empêchera d’aller devant le peuple pour lui demander ce qu’il veut et faire sa volonté’’. Des propos qui ont convaincu une partie de l’opinion guinéenne que l’intention de modifier la Constitution pour se donner un troisième mandat est désormais claire.

Lire aussi : Togo : le Projet d’Appui au Secteur Agricole recrute (26 juin)

Selon des médias internationaux, un document confidentiel a été adressé par le ministre guinéen des Affaires étrangères, le 19 juin 2019, aux 42 ambassades et représentations diplomatiques et consulaires pour ’’expliquer l’opportunité et la nécessité d’adopter une nouvelle Constitution’’. Les ambassadeurs et consuls sont donc chargés de s’approprier ce guide autour duquel, ils doivent bâtir leur argumentaire.

Lire aussi : Le papa fait stopper le mariage de sa fille pour réclamer le reste de la dot

Ce qui porte à croire que la volonté de modification de la Constitution est irréversible pour le pouvoir guinéen. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle du Burkina qui s’est soldée par l’insurrection populaire d’octobre 2014.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Twitter : le réseau social dit non à la modification des tweets