Guinée / Ebola : plus de 11 000 doses de vaccins attendues à Conakry

Ce jeudi 18 février, Docteur Sakoba, le directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire a donné une interview à la presse. L’objectif était : expliquer aux journalistes les conditions qui accompagnent la réapparition de la fièvre Ebola dans le pays exactement à Gouéké, une sous-préfecture située à plus de 45 km de N’Zérékoré.

Dans son exposé, Dr Sakoba Keita a dans un premier temps rappelé la situation de l’épidémie dans le pays. « À date, on a trois (3) cas confirmés, quatre (4) cas probables. Et parmi les 03 cas confirmés, il y a un qui est décédé. Ce qui complète le nombre de décès à cinq, quatre cas probables plus un des cas confirmés. En hospitalisation, nous avons un cas confirmé à N’Zérékoré et un cas à Nongo dans la commune de Ratoma à Conakry. Les contacts de ces malades qui ont été enregistrés jusqu’hier et pris en charge sont au nombre de 250 dont 218 à N’Zérékoré et 32 à Conakry et tous traités et suivis », a déclaré l’épidémiologiste.

Puis il a annoncé la réception d’une commande de 12.000 doses de vaccins contre l’épidémie d’Ebola dans le pays, le 21 février prochain. « Pour un départ, la Guinée a commandé 11 500 doses de vaccins pour les trois sites. Nous allons faire la vaccination ceinture, le cerclage. Le personnel de santé de Gouécké et de N’Zérékoré sera vacciné », a précisé Docteur Sakoba Kéita.

Et d’ajouter : « Les 32 contacts seront vaccinés dès lundi et les contacts des contacts le seront aussi et le plutôt que possible. Il y aura 3 équipes dans la région. Les équipes peuvent vacciner jusqu’à 200 personnes par jour ».

Le professionnel de la santé informe néanmoins que pour l’heure, il n’y a pas une durée de vie définie pour le vaccin anti-Ebola. Uniquement, une dose doit être inoculée contrairement au vaccin anti-Covid-19.

Avec Seneweb


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Opérateur de marché (trader)