in

Guinée : élection présidentielle sous tension, un haut gradé de l’armée tué

En Guinée, les élections présidentielles approchent sous une tension particulière. Les dernières informations, quoique fragmentaires, font état de la mort d’un officier de l’armée, tué dans un camp militaire à l’est de la capitale. Les accès au centre de Conakry ont été bloqués. Aucune explication officielle n’a encore été donnée.

Dans la nuit du jeudi 15 octobre à vendredi, à une centaine de kilomètres au nord-est de Conakry, “des hommes armés ont ouvert le feu dans l’enceinte du camp militaire de Samoreyah à Kindia, blessant mortellement le colonel Mamady Condé”, a indiqué sur sa page Facebook le porte-parole du ministère de la Défense, Aladji Cellou.

Les forces de défense auraient immédiatement réagi pour sécuriser le camp et ses environs, mettant la situation sous contrôle à Kindia, assure le porte-parole.

Déjà, plusieurs acteurs du monde politique s’inquiètent du déroulement des élections et de ses lendemains.






Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Musique : Salatiel devient ambassadeur de l’Union Camerounaise des Brasseries

Loin du Real Madrid, Gareth Bale revit