« Biens mal acquis » : 4 ans de prison et 30 millions d’euros d’amende requis contre Teodorin Obiang

Le parquet a requis une peine de quatre de prison ferme  avec délivrance d’un mandat d’arrêt contre le vice- Président Teodorin Obiang Nguema dans l’affaire dite de biens mal acquis .

Visite de Louise Mushikiwabo de l’OIF au Togo

Une peine de quatre ans de prison ferme, 30 millions d’euros d’amende et la confiscation des biens saisis, assorti d’un mandat d’arrêt, c’est ce qu’a requis ce lundi à Paris le ministère public contre Teodorin Obiang.

Il est accusé de s’être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable (hôtel particulier parisien, voitures de course et de luxe, costumes de marque par dizaines, jets privés…) dans l’affaire dite des “biens mal acquis”.

En Israël, la Miss Togo 2018, Ichabatou Tchoro-Gnongbo, plaide pour les femmes

En première instance , le fils du Président avait été condamné à trois ans de prison et 30 millions d’euros d’amende, le tout assorti du sursis , le tribunal avait qualifié cette décision d'” avertissement”.

Mais pour l’avocat général « cette notion d’avertissement est inadaptée aux agissements de monsieur Obiang ».

Avec Koaci

Plus d'articles
Togo / Covid-19 : chiffres en hausse, 29 nouveaux cas enregistrés et 1 décès ce lundi 18 mai