in ,

Guinée : le président de la Céni tué par le Coronavirus, moins d’1 mois après le référendum

Le coronavirus vient de tuer une première personnalité politique en Guinée Conakry. Ce vendredi 17 avril, Amadou Salif Kébé, le président de la Céni, instance en charge de l’organisation des élections, est décédé des suites du Covid-19.

Après le Oui à 91%, Alpha Condé promulgue sa nouvelle constitution

En effet, admis dans un hôpital de Conakry le 14 avril dernier, le président de la Ceni, qui est par ailleurs diabétique, a vu son état de santé rapidement se dégrader.

Lutte contre le Covid-19 : Le prophète Jeremiah fait don de 1,8 milliard FCFA au Gouvernement et lance un challenge aux autres pasteurs

De sources concordantes, il aurait été contaminé par des membres des missions d’observation déployés à Conakry dans le cadre du double scrutin du mars.

Sa dernière apparition publique remonte au 2 avril, date à laquelle il a proclamé les résultats des législatives couplées avec le référendum constitutionnel remportés par le parti au pouvoir. A la tête de l’institution depuis juillet 2018, Salif Kébé a souvent essuyé des critiques de certains acteurs qui le jugent trop proches du pouvoir.

France / Coronavirus : cette partie du discours d’Emmanuel Macron qui n’était pas prévue

La Guinée compte à ce jour 459 cas positifs au coronavirus dont trois décès et 49 guéris. La Guinée avait en mars dernier organisé un double scrutin qui a provoqué la multiplication des cas.



Togo-un numéro vert pour dénoncer les cas de raquettes opérés par des policiers

Togo / Couvre-feu : 4 agents de Covid-19 arrêtés pour racket

Coronavirus : Lady Gaga annonce un concert planétaire ce samedi