Guinée : Michel Lamah, “celui qui a arrêté” Alpha Condé, crée la panique dans son quartier

Michel Lamah, le soldat à la tête du groupe qui a arrêté le président Alpha Condé, le 5 septembre dernier, et l’a embarqué dans sa voiture pour une randonnée à Conakry, a créé la panique ce dimanche 19 septembre, dans son quartier de Yimbaya camp carrefour.

Selon le voisinage, il a été embarqué par des militaires pour le camp Alpha Yaya. Que s’est-il passé ? Michel Lamah est-il devenu fou comme le prétendent certaines sources ? 

Guinee7 rapporte avoir remarqué trois pick-up de la gendarmerie et un de la BRI stationnés devant son habitation ce dimanche.

« Ce que moi, j’en sais, si les gens me disent qu’il est devenu fou, je ne vais pas y croire. Il se peut qu’il ait trop d’émotions. Même hier nuit, je l’ai aperçu au volant de sa voiture. Et avant ce fait, il est passé en nous saluant. 

Ce qui s’est passé aujourd’hui a l’habitude d’arriver. Mais d’habitude ça se fait dans la cour. Mais cette fois-ci, ce qui a créé cet attroupement, c’est le fait qu’il y a eu des rumeurs qu’il est devenu fou », a expliqué un voisin.

Avant de poursuivre : « Samedi, il avait envoyé un bœuf qu’il a immolé, hier aussi ainsi qu’aujourd’hui. Il a duré dans ce quartier. Avant que les gendarmes n’arrivent, ces camarades étaient venus le chercher et l’ont envoyé. Les tirs qui ont eu lieu, c’était des tirs de sommation pour disperser la foule. Depuis qu’il est là, il n’insulte pas les gens. Il est très respectueux. 

Sauf ces derniers jours, nous l’avons vu violenter des gens. Mais pas tout le monde. Mais quand il voit quelqu’un passé, il dit, ça c’est un sorcier et il se jette sur lui. Nous avons quand même pu remarquer ça. Mais sa folie, nous n’y croyons pas. Parce que selon moi, un fou ne peut pas conduire une voiture à Conakry »,

Cet autre voisin, qui a aussi voulu garder l’anonymat, a abondé dans le même sens que le premier. « Je suis là il y a plus de 20 ans. Je m’inscris en faux par rapport aux tirs dont les gens font état. Seulement chez lui j’ai remarqué un attroupement. Il faisait des sacrifices. Il a eu à immoler des bœufs, moutons et des coqs. 

Ce que j’ai pu constater, il était beaucoup plus agité que d’habitude. Mais bon, c’est par rapport aux génies qu’ils ont avec eux là-bas. C’est l’Afrique, nous avons nos valeurs culturelles », révèle-t-il au média.

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Assassinat de Khashoggi : les enfants du journaliste indemnisés par l’Arabie saoudite