Guinée : un journaliste kidnappé et inculpé d’offense à Alpha Condé

Le journaliste Amadou Diouldé Diallo a été inculpé ce lundi 1er mars d’offense au chef de l’État guinéen, Alpha Condé, apprend-on.

Amadou Diouldé Diallo avait été kidnappé selon ses proches samedi dernier par la police judiciaire. Depuis lors il est retenu dans ses locaux et son inculpation lui a été notifiée lundi soir.

Une inculpation dont son avocat, Me Salifou Béavogui, joint par le correspondant de la Radio France Internationale, Mouctar Bah, conteste la validité.

« On n’avait pas besoin de l’arrêter de la façon la plus humiliante possible ! Non seulement c’est un journaliste, mais l’infraction d’offense au chef de l’État – si elle existe – elle a été commise par voie de presse, parce que c’est au cours d’une émission.

Le procureur de la République a opté pour l’ouverture d’une information judiciaire, pour poursuivre notre client de faits qualifiés d’”offense au chef de l’État”.

Le doyen des juges d’instruction du tribunal, a sollicité le placement en détention provisoire, qui fait une exception à la règle selon laquelle, en matière de délit de presse, il n’y a pas de détention.

D’ailleurs, la sanction pénale attachée à une telle infraction est une amende, une simple amende dont le maximum ne dépasse pas 5 millions de francs guinéens. Malgré tout, il a été conduit en prison et nous allons continuer à nous battre pour le faire libérer très rapidement… »

Avec RFI

Plus d'articles
En pleine baignade, il se fait attaquer par un crocodile