in

Halloween : ce qu’il faut savoir

Bon nombre de personnes pensent qu’Halloween est une fête commerciale venue directement des Etats-Unis où des enfants viennent sonner aux portes pour réclamer des bonbons.

Et si ce n’était pas que ça ?

C’est le lieu de retourner à l’origine de cette fête. Contrairement à ce que pense le commun des mortels, Halloween n’est pas une fête américaine.

Togo : les guichets de banques fermés ce vendredi

Il y a de cela environ 3 000 ans, dans les îles Anglos-Celtes, une fête était organisée tous les 31 octobre, veille de la Toussaint et dernier jour du calendrier celte.

Cette célébration païenne, sorte de nouvel an, était appelée fête de Samain du nom du dieu de la mort, qui permettait aux défunts de vivre quelques heures parmi les vivants.

De crainte que les fantômes ne viennent leur rendre visite et les hanter, les Celtes avaient pour habitude de se vêtir de costumes terrifiants en espérant faire ainsi fuir les esprits et éloigner le mauvais œil.

C’est au 19éme siècle avec la vague d’immigration en Amérique que les Irlandais ont embarqué cette tradition avec eux. Après s’être développée dans le Nouveau Monde, la fête d’Halloween est revenue en Europe.

Franc-maçonnerie et Loge du Grand orient : terribles accusations contre Macky Sall

Ceci étant, il nous faut connaître la signification du mot Halloween. En réalité, Halloween en lui-même ne veut rien dire en anglais et n’est donc pas traduisible.

Toutefois, il s’agit de la contraction de l’expression « All Hallows’ Even » qu’on peut traduire par « la veille de tous les saints » ou simplement « la veille de la Toussaint ».

Avec le temps le « All » a disparu pour laisser place petit à petit à « Hallow’ Even » puis au  Halloween que l’on connaît aujourd’hui.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Une jeune de 27 ans meurt pour avoir refusé une transfusion sanguine

1USA Donald Trump annonce la mort du chef de l'Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi

Daech confirme la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi et désigne son successeur