Selon les statistiques dévoilées par le General Manager de l’agence DigitX Afrique francophone, Hiram Tessy, Facebook compte au Togo un peu plus de 800 000 utilisateurs. Mais cet usage ne se fait pas souvent dans un cadre professionnel, plutôt pour des partages qui n’éduquent pas, la plupart du temps.

Et pourtant, cette proportion représente une niche de clients à rentabiliser dans un contexte où l’atteinte des résultats  avec des moyens financiers optimaux est la base du développement des entreprises.

Kwame Senou, Chef des opérations à Harmonies Media Group (à droite) et Kudawoo Djessira Delali, manager générale Harmonies-Togo (à gauche)

Afin de sensibiliser les décideurs et surtout les communicateurs des différentes institutions du pays sur les nouvelles méthodes et approches en termes de communication et stratégie-médias, l’agence Harmonies-Togo du groupe Harmonies-media, a initié ‘’Café-médias’’. Un cadre d’échanges et de promotion de bonnes pratiques dont le premier numéro s’est tenu le vendredi 16 novembre à l’Hôtel 2 février à Lomé.

Devant la trentaine de responsables, de départements de plusieurs structures et groupes ou de leurs représentations dans le pays, qui se sont prêtés au jeu, Hiram Tessy et Kwame Senou, Chef des opérations à Harmonies Media Group ont tour à tour démontré les évolutions que connaît aujourd’hui le domaine de la communication, avec la montée en puissance des réseaux sociaux et du digital ainsi que des ébauches de moyens pour explorer des pans supérieurs de leur communication. L’objectif étant d’atteindre de meilleurs résultats et davantage de performance.

Hiram Tessy, General Manager de l’agence DigitX Afrique francophone,

”Nous partons d’un constat, au Togo, les gens pensent que lorsqu’il s’agit de communiquer, cela s’arrête à la télévision, à la radio ou encore à l’affichage, mais ce n’est pas la meilleure manière de communiquer (…)» fait remarquer la Manager générale d’Harmonies-Togo, Mme Kudawoo Djessira Delali. Et de préciser « beaucoup de gens diffusent des spots sur les médias ou font des affichages, sans pour autant se demander quelle est la proportion de la population qui est réellement touchée par cette communication. »

D’un autre côté, il a été démontré au cours des échanges que ‘’peu de communicateurs savent vraiment quel est la proportion de personnes qui, après avoir été exposée à une communication, passe réellement à l’acte d’achat, censé générer le revenu’’. Une situation qui ne permet pas d’atteindre effectivement les résultats.

Changer les habitudes pour un impact plus grand

Kudawoo Djessira Delali, manager générale à Harmonies-Togo

Pour Mme Kudawoo « nous sommes en 2018, à l’ère du digital et il y a le téléphone mobile. On peut donc communiquer à moindre coût, mais plus efficacement ». Et c’est justement ce qui selon elle justifie ces séances, ‘‘Café-médias’’, qu’Harmonies-Togo compte tenir désormais trimestriellement.

‘‘Nous voulons par ce genre d’initiative, sensibiliser et surtout éduquer les responsables des départements communication des différentes entreprises de la place. Nous voulons par ces séances, aider les entreprises à réfléchir sur comment avoir de l’impact, comment toucher leurs cibles et comment accroître les ventes », a-t-elle ajouté.

Hiram Tessy

Harmonies est la première agence média en Afrique francophone. Présente dans plus de 15 pays d’Afrique de l’ouest et du centre, elle peut se prévaloir de grandes références  dans le domaine de la communication en Afrique. Au Togo, elle opère avec les grandes marques et entreprises, notamment la Brasserie BB-Lomé, Moov-Togo, Sivop, Saham-Assurances, Fan Milk, etc.

La Rédaction